logo B2P

En combien de temps nos déchets se dégradent naturellement ?

Lors d’une balade, on est parfois tenté de jeter par terre la bouteille d’eau que l’on vient de terminer, les mouchoirs usagés ou le prospectus que l’on vient de recevoir. Ces gestes qui ne paraissent pas très graves sur le moment et que souvent nous faisons sans réfléchir, ont des conséquences très importantes sur l’environnement.

Voici quelques exemples de durées que mettent des objets du quotidien à se dégrader dans la nature :

• Un mouchoir en papier : 3 à 12 mois
• Une allumette : 6 mois
• Un papier de bonbon : 5 ans contre 5 secondes pour le manger !
• Les emballages en aluminium : 100 ans
• Une couche de bébé : entre 450 et 500 ans
• Un sac en plastique : 450 ans
• Une bouteille en plastique : entre 100 et 1000 ans (cela dépend si elle est ou non à l’abri de la lumière)
• Une bouteille en verre : entre 4000 et 5000 ans.

On constate que la plupart de ces objets quotidiens mettent plus de temps à se dégrader qu’une vie entière d’être humain. Le papier est un peu plus rapide que l’aluminium et le plastique. Le verre est un matériau très résistant au temps et à ses bactéries. Si cela est utile pour les archéologues qui veulent en savoir plus sur le mode de vie des Gaulois, il n’est pas certain que nous soyons obligés de faire la même chose pour nos descendants lointains !

Pourtant, en s’imposant une petite discipline, on s’aperçoit vite qu’il y a une véritable utilité à mettre ce genre de déchets dans la bonne poubelle.

Prenons le cas d’une bouteille en plastique si elle est recyclée. Grâce à elle et à des transformations technologiques, (il ne s’agit bien sûr pas d’un tour de magie ), il est possible de fabriquer de nouvelles matières qui pourront servir dans la confection de vêtements ou bien de bacs à fleurs ou encore des poubelles, pour recycler encore et toujours.

Alors lors de votre prochaine promenade, n’oubliez pas la petite poubelle de table pour l’après pique-nique et si vous croisez un mouchoir ou un sac en plastique sur la route, ramassez-le. En effet il s’agit de faire en quelques secondes ce que la nature ne parvient pas à faire avant plusieurs années !