logo B2P

L’empreinte carbone

Du gaz dans l’air

L’empreinte carbone est la mesure de la quantité de gaz à effet de serre(GES) émis par les êtres  humains et leur activité. Parmi ces gaz, il y a le dioxyde de carbone – ou CO2 – que l’on connaît tous, mais aussi le méthane, le protoxyde d’azote, l’ozone et la vapeur d’eau. Leur production, tout à fait naturelle, est augmentée par l’activité humaine.

Les méfaits de l’effet de serre

Les méfaits de l’effet de serre, un phénomène complètement naturel, sont désormais bien connus: les gaz produits « emprisonnent » les infrarouges émis par la surface terrestre et induits par le rayonnement du soleil. Plus les gaz sont en quantité importante, plus cet effet de réchauffement s’intensifie. Cela a pour effet de créer un effet de serre, c’est-à-dire un réchauffement de la Terre. On l’a compris : l’effet de serre est l’acteur principal du réchauffement climatique.

Ce réchauffement entraîne de très nombreuses modifications pour les espèces végétales et animales… mais aussi pour l’être humain. Fonte des glaces, hausse du niveau de la mer, on peut encore toutefois enrayer le scénario catastrophe aujourd’hui en route.

Réduire son empreinte carbone au quotidien

1/3 des émissions de CO2 serait produit par les foyers. On est donc tous concernés.
En effet, on ne se rend pas toujours compte qu’au quotidien, nous induisons la production de gaz à effet de serre… et qu’en changeant un tout petit peu nos (mauvaises) habitudes, on peut ralentir largement le phénomène :

- Privilégier la marche à la voiture : les automobiles ont un rôle indiscutable dans le réchauffement climatique. Essayons de la laisser au garage de temps en temps. Cela permet de bouger un peu mais aussi de faire des économies sur le budget carburant.
- Eviter d’abuser de la climatisation en voiture.
- Eteindre les lumières quand on quitte une pièce : un basique du geste écologique !
- Prendre une douche courte plutôt qu’un bain.
- Abaisser d’un petit degré la température du chauffage : un degré c’est rien au final pour nous, mais beaucoup pour la nature.
- Limiter sa consommation de viande hebdomadaire.
- Consommer des produits locaux et de saison : ils coûtent généralement moins cher !
- Optimiser les lessives : on utilise le lave-linge à pleine capacité (et non pas juste pour deux tee-shirts et un jean) et on programme à basse température, soit 30°C.
- Cuisiner en utilisant un couvercle : cela réduit la déperdition de chaleur.

Cette liste n’est pas exhaustive : à chacun de la continuer ! Il s’agit de quelques idées. Pour la compléter, pourquoi ne pas faire un petit tour de table en famille et voir ce que chacun peut faire ? Un jeu rigolo et écolo !