logo B2P

Que deviennent les déchets non recyclés ou non recyclables?

Les déchets non recyclés sont ceux qui ne sont pas recyclables ou qui n’ont pas été trié par les consommateurs. Ils sont emmenés dans une usine de traitement des déchets.  Là un tri mécanique est effectué ; Par exemple de gros aimants récupèrent les objets en fer qui ont été jetés, (comme les boites de conserve notamment).

Ensuite, si la ville possède un incinérateur les déchets sont brûlés, produisant assez d’électricité pour alimenter l’incinérateur ainsi que de l’eau chaude pour le chauffage des maisons voisines. Tout ne disparaîtra pas pour autant : en moyenne il restera un quart de résidus qui seront emmenés en décharge.

Mais si la ville ne possède pas d'incinérateur, car c’est un équipement coûteux, les déchets sont emmenés directement dans des décharges.

Les déchets qui sont mis en décharge rejettent des produits toxiques, ce qui représentent donc un risque pour l’environnement. Même si les décharges sont  des endroits imperméabilisés au niveau des sols, grâce à une couche de plastique et une couche d’argile, on fait attention de ne pas construire de décharge près des nappes phréatiques, pour éviter de contaminer l’eau en cas de fuites.

En France il existe 3 types de décharges :

- Site de classe 1 : pour les déchets industriels spéciaux, présentant un caractère dangereux pour le milieu naturel ou les êtres vivants

- Site de classe 2 : pour les résidus urbains et/ou les déchets industriels non dangereux.

- Site de classe 3 : pour les résidus inertes du bâtiment ou des travaux publics.

Chaque français produit entre 350 et 400kg de déchets par an, et une grande partie finie en décharge. S’il n’est pas possible d’arrêter de produire des déchets, chacun peut en revanche tenter de limiter sa production de déchets :

- Limiter les emballages. Aujourd’hui les industriels tentent de réduire le nombre d’emballages qu’ils produisent. Faisons les bons choix lors de nos achats:
○    pas de suremballage : un tube de dentifrice n’a pas besoin d’être dans une boîte en carton,
○    limiter les emballages individuels : un gros pot familial de fromage blanc représente moins de déchets que 8 petits pots individuels,

- Utiliser des recharges plutôt que d’acheter un nouveau produit : pour les flacons de produits ménagers par exemple, pour les stylos et pour les piles, préférez-les rechargeables.

- Favoriser le durable : un panier pour faire ses courses vaut mieux que des centaines de sacs en plastique utilisés une fois, puis jetés.

- Utiliser des piles rechargeables et des ampoules basses consommation.

- Ne pas surconsommer : acheter des objets dont on ne se sert presque pas et qui finissent à la poubelle c’est inutile.